Archives du mot-clé Métadonnées

STANAG 2586 – NGMP

Le JGSWG, assisté techniquement par le DGIWG, a mis en place le STANAG 2586 (NATO Geospatial Metadata Profile) visant à une harmonisation des échanges de métadonnées au sein des structures de commandement OTAN. Si ce STANAG a été défini comme un profil de la norme ISO 19115, le NATO Core GIS promeut une mise en œuvre des échanges de métadonnées sous forme de fichiers SHAPEFILE plutôt qu’une mise en œuvre XML normalisée (ISO/TS 19139).

Par ailleurs, le STANAG 2586 est centré sur le besoins des structures de commandements OTAN. Certains besoins des nations (par exemple : métadonnées de services) ne sont donc pas couverts. Ceci a poussé le DGIWG à la mise en place du profil de métadonnées DGIWG Metadata Foundation (DMF), qui a été conçu de manière à ce que le STANAG 2586 en soit un profil. La conséquence en est que la conformité au STANAG 2586 implique la conformité à DMF.

Suite à la mise en place de l’incrément 3 du NATO Core GIS, une demande de mise à jour du STANAG 2586 a été émise. Cette demande pourrait découler par l’adoption de DMF 2.0 en remplacement de NGMP. Un guide pour l’utilisation de DMF 2.0 pour les besoins OTAN devra alors être mis en place.

ISO 19115-2

Extension de la norme ISO 19115 sur les métadonnées pour l’imagerie

Cette norme vise à étendre la norme ISO 19115 dont elle conserve l’esprit, afin de prendre en compte les métadonnées utiles à l’imagerie. Les principaux apports sont :

  • un paquetage UML complet a définissant les métadonnées d’acquisition ;
  • des extensions de la partie généalogie permettent de décrire plus finement les processus de production ;
  • des extensions de la partie qualité permettent l’expression de résultats sous la forme de couches de qualification (couvertures au sens de la norme ISO 19123) raster ou vectorielles telles définies dans les métadonnées DNG (SGP/SGI).

Cette norme a été longtemps handicapée par des relations conflictuelles avec le projet de norme 19130 dont elle dépendait fortement. La modification des modèles UML de la norme ISO 19130 avec un travail de mise en cohérence avec les normes existantes, a permis de résoudre les problèmes d’incohérence, notamment avec 19115-2.

Cette norme a le statut de norme internationale (IS) depuis 2009. Elle est actuellement en cours de révision.

La norme ISO 19139-2 définit une implémentation XML standard pour cette norme.

Généralités sur les métadonnées

Les métadonnées géographiques : qu’est-ce  que c’est?

On définit les métadonnées comme les données sur les données. Ce sont des informations relatives au contenu, à la qualité, aux sources, et toutes autres caractéristiques utiles à la qualification des données qu’elles concernent. Pour les données numériques, elles sont généralement contenues dans les fichiers d’en-tête. Les métadonnées géographiques contiennent ainsi des infos sur :

  • l’identification des données (type, emprise, échelle, langue, résumé…) ;
  • la qualité des données (source, qualité quantifiable, critères…) ;
  • la représentation spatiale (description de la structure : raster, image, vecteur) ;
  • la référence spatiale (type de système, référentiel géodésique,ellipsoïde…) ;
  • les conditions de distribution (organisme diffuseur, conditions tarifaires, support…) ;
  • les métadonnées elles-mêmes (date…).

Pourquoi normaliser les métadonnées?

La standardisation des métadonnées repose sur des besoins :

  • maîtriser les échanges de données ;
  • maîtriser les stocks de données et leur diffusion.

L’usage des métadonnées est ainsi susceptible d’être généralisé entre tous les acteurs de la géographie numérique : systèmes de production, de catalogage, utilisateurs, supports d’échange… Pour traiter des métadonnées, les systèmes et services informatisés doivent s’appuyer sur le fait que les métadonnées échangées sont prévisibles en terme de contenu et de format. La compatibilité est assurée par une conformité à des standards ou à des normes. La logique est de disposer de standards de métadonnées utilisables pour des besoins différents. Il existe plusieurs « normes de métadonnées ». Souvent, les organisations décident de définir un gabarit de métadonnées, basé sur une norme, pour assurer la compatibilité en tenant compte de leurs particularités.

Pour en savoir plus

Contexte militaire

État de l’activité