Thèmes

Thème Services

Information générale sur l’activité de normalisation sur le thème des services Web pour l’information géographique.

L’OGC est le groupe leader pour les questions de services.

De nombreuses spécifications de formats et d’interfaces de services sont tout d’abord développées et testées au sein de l’OGC, avant d’être adaptées comme norme ISO/TC 211 (par ex. WFS = ISO 19142, FE = ISO 19143, GML = ISO 19136).

Le DGIWG se positionne plus en tant qu’utilisateur et développeur de profils de ces spécifications. Le panel technique WSTP (P5) est en charge au sein du DGIWG de toutes les questions en relation avec les services.

Les profils de service DGIWG existants sont :

  • DGIWG Catalogue Service Profile Edition 1.0 (en cours de révision).
  • DGIWG Web Map Service 1.3 (WMS) Profil.
  • DGIWG Web Feature Service 2.0 (WFS) 2.0 Profiles.

Les standards sur les services

  • OGC ebRIM Profile of CSW
    CSW-ebRIM Registry Service – Part 1: ebRIM profile of CSW (1.0.1) et Part 2: Basic extension package (1.0.1)
  • Thème Services
    Information générale sur l’activité de normalisation sur le thème des services Web pour l’information géographique. L’OGC est le groupe leader pour les questions de services. De nombreuses spécifications de formats et d’interfaces de services sont tout d’abord développées et testées au sein de l’OGC, avant d’être adaptées comme norme ISO/TC 211 (par ex. WFS = ISO 19142, FE = ISO 19143, GML ...

Modèles spatio-temporels et formats vecteur

Introduction

Le terme modèles spatio-temporels et formats vecteur concerne les primitives géométriques et topologiques utilisées pour décrire un phénomène géographique (représentation 2D ou 3D) ainsi que leur encodage (c’est à dire leur format).

Les normes et spécifications de l’ISO/TC 211

L’ISO/TC 211 a défini les modèles conceptuels définissant les caractéristiques temporelles et spatiales des données géographiques vecteur et image. Ces modèles, spécifiés dans les normes ISO 19107 – Spatial Schema, ISO 19108 – Temporal Schema, ISO 19123 – Schema for coverage geometry and functions sont utilisés comme spécifications abstraites à l’OGC et au DGIWG.

Une implémentation en XML des modèles définis dans ISO 19107 a été définie au sein de l’OGC. La version 3.3 de cette spécification, Geography Markup Language (GML), a été publiée en tant que norme ISO 19136 mi-2007.

Par ailleurs, de travaux ont menés à l’élaboration d’un profil minimal de la norme ISO 19107 dans le document ISO 19137. Ces travaux ont été menés dans le cadre du Groupe de travail 7 – Information Communities.

L’ISO/TC 211 a également élargi ses travaux à la modélisation des objets en déplacement au sein de la norme ISO 19141 – Schema for moving features, adoptée en mai 2008.

La norme ISO 19123 sur les couvertures, publiée en 2005 et également adoptée en tant que spécification abstraite (Topic Volume 6) de l’OGC est partiellement mise en œuvre au travers du schéma d’application OGC GML Coverage Application Schema (GMLCOV).

À l’OGC : GML et CityGML

L’OGC, au travers de ses spécifications abstraites, se base sur les normes ISO 19107 et ISO 19123 pour la définition des caractéristiques spatiales des objets.

Le cœur de ses travaux sur la thématique concerne la définition du format vecteur GML et de ses profils et schémas d’application. La Norme ISO 19136, correspondant à la version 3.2.1 de GML est en cours de révision afin de reprendre les extensions définies par la dernière version de GML, à savoir la 3.3. GML est un format d’échange de données vectorielles destiné à des mécanismes de transmission de nature client/serveur (format d’échange utilisé notamment par WFS).

Un profil simplifié de GML, GML Simple Feature, a été développé en restreignant les capacités de GML afin d’assurer l’interopérabilité entre applications à court terme.

Un schéma d’application de GML 3.1.1 pour l’échange de données 3D urbaines a été développé par un ensemble d’acteurs de la communauté civile allemande. Il s’agit de CityGML ; ce schéma définit un ensemble d’éléments permettant de décrire les objets urbains et leurs caractéristiques. Ce standard est un standard OGC depuis 2008. La dernière version est la 2.0 ; le site de l’initiative permet de télécharger la version précédente du document et donne également accès à un ensemble de ressources (modèles UML, schémas XML, jeux de données, logiciels).

Orientation DGIWG

Les travaux du DGIWG, menés ou en cours, relativement à ce thème concernent la définition de profils des normes ISO 19107 desquels sont dérivés des profils d’implémentation en GML. Ces profils sont les suivants :

  1. le projet D04 dont l’objectif était de définir un profil de la norme ISO 19108 a conclu à son utilisation directe ;
  2. les travaux joints des groupes D27 et A05 ont permis de définir des profils de la norme ISO 19107, ainsi que leurs implémentations en GML ;
  3. la mise en place d’un profil spatio-temporel basé sur les normes ISO 19107 et ISO 19108 a été arrêtée du fait de la mise en place de la norme ISO 19141 sur les objets en mouvement.

Ces travaux sont réalisés de manière coordonnée entre le DGIWG et l’IHO. Ils sont essentiellement soutenus par les USA.

La mise en place du groupe de coproduction international de données vectorielles MGCP fournit au DGIWG un cadre concret pour les travaux dans ce domaine.

Note : les standards militaires

  • VPF/VRF : Vector Product Format & Vector Relational Format
  • VMAP : Vector Smart Map, produit basé sur le format VPF/VRF

Les standards Vecteur

    ISO 19130-2:2014

    L’ISO/TS 19130-2:2014 prend en charge l’exploitation des images de télédétection. Elle spécifie les modèles de capteurs et les métadonnées pour la géolocalisation des images de télédétection des capteurs radar à synthèse d’ouverture (SAR), radar interférométrique à synthèse d’ouverture (Interferometric Synthetic Aperture Radar – InSAR), télédétection par laser (lidar) et sonar. Elle définit également les métadonnées nécessaires à l’aérotriangulation des images aéroportées et spatioportées.

    L’ISO/TS 19130-2:2014 donne les informations détaillées qui doivent être fournies pour la description des capteurs de SAR, InSAR, lidar et sonar, ainsi que les informations physiques et géométriques associées nécessaires à la construction rigoureuse d’un modèle physique de capteur. Pour les cas où des informations de géolocalisation précises sont nécessaires, la présente Spécification technique identifie les formules mathématiques permettant la construction rigoureuse de modèles physiques de capteurs qui mettent en relation l’espace-image en deux dimensions et l’espace-sol en trois dimensions en intégrant le calcul de l’erreur de propagation associée.

    L’ISO/TS 19130-2:2014 ne précise ni comment les utilisateurs dérivent les données de géolocalisation, ni le format ou le contenu des données qu’ils génèrent.

    Géodésie

    La situation relative à la géodésie se pose pratiquement dans les mêmes termes que celle relative au FACC. L’EPSG maintient un registre de codes et paramètres géodésiques qui pourrait faire l’unanimité, mais n’assure pas sa maintenance pour la communauté internationale.

    La norme ISO 19111 et le projet de norme ISO 19127 pour les codes et paramètres géodésiques correspondent globalement à la norme ISO 19110 pour le FACC. Il n’y a pas encore de projet de norme pour un registre (conforme à 19135 et aux règles spécifiques définies dans l’ISO 19127) de codes et paramètres géodésiques conforme au modèle de données ISO 19111. Une position du DGIWG vis-à-vis de cette question étant urgente dans le contexte de la mise en place des produits MNT/Image pour DNG3D, la cellule normalisation a proposé la constitution d’une équipe projet DGWIG sur le sujet. Elle s’est réunie pour la première fois le 24 octobre 2003. Elle s’est fixée comme objectif à court terme d’identifier et de classifier les différents problèmes liés aux codes et paramètres géodésiques.

    Lors de sa conférence 2004, le DGIWG a accepté de répondre à la demande d’assistance du programme de co-production MGCP pour la mise en place des spécifications du produit. Les priorités des différentes équipes projet du DGIWG ont été redéfinies en conséquence. L’équipe projet sur les codes et paramètres géodésiques (D10) s’est concentrée sur la formalisation d’un formatage XML des codes et paramètres géodésiques des systèmes de référence WGS84 et EGM96. La solution adoptée s’appuie sur :

    – la norme ISO 19111 en tant que norme abstraite de référence ;

    – la recommandation OGC 03-019r9 pour ce qui est de l’encodage XML ;

    – les codes et paramètres EPSG, moyennant leur compatibilité avec les paramètres documentés dans DIGEST 2.1 ;

    – les codes de DIGEST 2.1 pour les éléments constitutifs des systèmes de référence pris en compte par la norme.

    Dans ce cadre, l’EPSG a ajouté dans sa base un système d’altitude basé sur le géoïde EGM96. Notons que suite aux réunions de Madrid en 2005, le projet DGIWG D10 sur les codes et paramètres géodésiques avait été annulé. Il faut pourtant garder un œil sur ce projet car il a été récemment réactivé au cours des réunions de Cologne en avril 2007.

    Les standards de géodésie

    • Géodésie
      Information générale sur l’activité de normalisation sur le thème de la géodésie.

    Thème Portrayal

    Présentation

    La représentation des données concerne la présentation de l’information géographique à l’utilisateur.

    La normalisation sur ce thème couvre plusieurs aspects :

    • la modélisation de l’information de représentation et de son lien avec les données ;
    • la définition et l’utilisation de formats d’encodage ;
    • la définition de mécanismes d’accès et de gestion de l’information de représentation au travers de registres de règles et symboles utilisés par des services de représentation (comme WMS et WMS-SLD) ;
    • dans la communauté militaire, l’harmonisation de la symbologie Air/Mer/Terre pour des opérations conjointes (concepts de Common Operational Picture et de Recognized Environmental Picture).

    Travaux

    Au sein de l’ISO/TC 211

    Les travaux sur la représentation des données sont clos depuis la publication de la révision de la norme ISO 19117 fin 2012.

    Au sein du DGIWG

    Les travaux de l’équipe projet Portrayal ont été initiés lors de la DGIWG Conference 2003 (Paris). Le but de ce groupe était de mettre en place, en s’appuyant sur la norme ISO 19117, un registre symbologique au profit des nations du DGIWG.

    Le plan de travail décidé par le groupe se décompose en quatre tâches :

    • Tâche 1 : Mettre en place des registres dédiés aux besoins spécifiques de la communauté militaire ;
    • Tâche 2 : Mettre en place un catalogue pour l’élaboration de cartes papier ;
    • Tâche 3 : Mettre en place des services permettant d’accéder au registre.

    Aujourd’hui, des travaux sont en cours sur toutes ces tâches. La réalisation de ces tâches est basée sur la création de groupes de travail dans les différents panels techniques du DGIWG.

    • P4.01 – Mise en place d’une symbologie multi-échelle pour le web ;
    • P1.02 – Mise en place d’une spécification de produit papier / numérique au 1:50000 (DPS 50K).

    Les travaux suivants sont terminés :

    • Rapport sur la représentation des données d’environnement ;
    • Standard de représentation des données MGCP.

    Au sein de l’OGC

    Dans le domaine de la représentation des données, l’OGC développe principalement des standards d’implémentation destinés à donner accès à des cartes au travers de services Web. Le standard Web Map Service en tant que tel ne permet pas d’associer des styles aux données. Le profil Styled Layer Descriptor de WMS le permet, à partir de règles exprimées dans le langage XML Symbology Encoding.

    En termes de développement de spécifications, les derniers travaux de l’OGC concernent la mise à jour des spécifications WMS 1.3, Symbology Encoding 1.1 et SLD WMS 1.1.

    Les aspects de services de catalogues et de registres font l’objet de nombreuses discussions au sein de l’OGC. Les registres et catalogues de règles et de symboles sont des sujets abordés lors des testbeds OGC, dans lesquels des travaux de prototypage sont conduits.

    Les standards de portrayal

    STANAG 2586 – NGMP

    Le STANAG 2586 (NATO Geospatial Metadata Profile) a été mis en place par le JGSWG, assisté techniquement par le DGIWG. Il vise à une harmonisation des échanges de métadonnées au sein des structures de commandement OTAN.

    Suite à la mise en place de l’incrément 3 du NATO Core GIS, une demande de mise à jour du STANAG 2586 a été émise. Elle s’est effectuée conjointement avec la publication de DMF 2.0.

    Le STANAG actuellement en cours de ratification contient les éléments suivants :
    – Le STANAG 2586 Ed2 ;
    – Le STANAG AP AGeoP-08 ;
    – 4 SRD (NATO Guidelines, NATO codelists, Shapefile implementation et le STANAG 7136), qui ne font pas partie du processus de ratification mais son référencé comme documents de support. Ils seront validés une fois le STANAG publié.

    – Le SRD1 contient les éléments du guide de bonne pratique OTAN, c’est-à-dire, une liste des éléments DMF préconisés pour NGMP avec des consignes (obligatoires ou non) d’utilisation, ainsi qu’un mapping avec le STANAG 4774 sur les marquages de sécurité et une annexe sur la compatibilité descendante ;
    – Le SRD2 contient les codelist spécifiques OTAN ;
    – Le SRD3 contient un guide d’implémentation en Shapefile ;
    – Le SRD4 contient le STANAG 7136 qu’il remplace.
    La fin du processus de ratification est annoncée au 3 Janvier 2019.

    OGC ebRIM Profile of CSW

    Ce document décrit un profil basé sur l’option de mise en œuvre HTTP du service de catalogue Catalogue Service de l’OGC et le modèle d’information ebRIM (ebXML Registry Information Model) du consortium OASIS.

    Ce modèle d’information est générique et peut donc être spécialisé pour les différents types de ressources à cataloguer. Cette spécialisation est documentée dans un « paquetage d’extension », qui contient les extensions au modèle de base. Un paquetage d’extension dit basique a été spécifié par l’OGC. Il contient des éléments de base pour le catalogage d’objets géographiques.

    Si la généricité d’ebRIM permet son application à divers types de ressources, ce modèle est également critiqué pour sa complexité.

    ISO TS/19158

    Cette Spécification Technique (TS) doit servir de référence en matière d’assurance qualité dans les relations qui peuvent exister entre utilisateurs et fournisseurs de données géographiques.

    La capacité du producteur/fournisseur de données à prendre en compte et à satisfaire les exigences qualité est fondamentale. Néanmoins, la spécification ISO 19158 ne se cantonne pas à cet aspect et aborde la notion d’agrément (ou accréditation) qui doit impliquer à la fois fournisseur et utilisateur dès les phases les plus amont des processus de production de données. Trois niveaux d’accréditation sont définis : un agrément basique, opérationnel ou total. La qualité des données elles-mêmes, la prise en compte des coûts de production, de la volumétrie et des échéances calendaires sont les quatre principales composantes incluses dans cette vision de l’assurance qualité.

    La spécification ISO 19158 s’applique dans les situations suivantes :

    • un cadre légal d’acquisition et de mise à disposition de données géographiques a été fixé,
    • une soumission de services d’acquisition de données géographiques doit être étudiée,
    • un seul ou plusieurs fournisseurs de données sont impliqués.