Standards

LandInfra (OGC)

Présentation

Le modèle conceptuel LandInfra résulte d’un projet conjoint entre bSI (Building Smart) et l’OGC avec les objectifs suivants :

  • remplacement de LandXML
  • aménagement du terrain et conception des installations
  • modèle de l’environnement sur lequel les installations existent (Subsurface, Terrain, LandDivision, Survey)
  • focus sur les sites (comme les IFC – ISO 16739 – Classes IFC pour le partage des données dans le secteur de la construction et de la gestion de patrimoine)
  • basé sur un modèle conceptuel (UML), dans l’écosystème OGC.

LandInfra est destiné (dans sa conception) à servir de modèle conceptuel commun pour InfraGML et les IFC pour les Infrastructures (Alignement, Rail,Route,…). Ses paquetages comprennent :

  • Le noyau (Core)
  • Alignement : concept clé pour les infras : ponts, tunnels, voies routières / ferroviaires (points kilométriques)
  • LandFeature: LandElement et LandSurface (TIN)
  • LandDivision
  • Facility (le thème générique pour les infrastructures)
  • Chemin de fer (Rail)
  • Route (Road)
  • Condominium (gestion de copropriété).

A noter qu’au contraire de CityGML, LandInfra ne possède pas de concept de niveau de détail.

Notes de version

La version actuelle est 1.0.

Avis technique

LandInfra Alignment a servi pour le développement de IFC Alignment (IFC 4). Malheurseuement pour les autres packages, il n’y a pas d’utilisation de LandInfra pour les travaux IFC Road et Rail en cours.

Par ailleurs LandInfra souffre d’un manque de support par des outils / logiciels.

SensorThings (OGC)

Présentation

L’API SensorThings offre un standard ouvert, géospatial et unifié pour interconnecter les appareils, les données et les applications de l’Internet des objets (IoT) sur le Web, basé sur le protocole MQTT.

L’API SensorThings est basée sur le modèle Observation de O&M et est inspirée par les standards OGC SWE : SensorML, SOS et SPS, dont elle fournit une interface géospatiale de profils « légers », adaptée à ces micro-capteurs. Elle est conforme aux principes REST, utilise les protocoles MQTT et OASIS OData et un encodage JSON.

SensorThings fournit deux fonctionnalités principales :

  • la partie détection (partie 1)
  • la partie programmation (tasking, partie 2).

La partie Détection fournit un moyen standard de gérer et de récupérer des observations et des métadonnées à partir de systèmes de capteurs IoT hétérogènes. Les principales entités de la spécification sont : thing, location, observation, sensor, feature-of-interest, observed-property.

L’API SensorThings adopte le style de service Web REST avec les fonctionnalités CRUD (Create, Read, Update, Delete).

Notes de version

La version 1.0 de SensorThings partie 1 a été publiée en août 2016.

La version 1.0 de SensorThings partie 2 a été publiée en janvier 2019.

Une version 1.1 de SensorThings partie 1 a été publiée en novembre 2020. L’évolution majeure est que désormais toutes les entités (sauf HistoricalLocation) ont désormais un champ de type JSON Object, nommé « properties » ou « parameters », pour les métadonnées associées à ces entités.

Travaux en cours

Le groupe SensorThings SWG finalise la révision 1.1 du standard SensorThings pour la partie 2 (Tasking).

Mise en oeuvre

A noter les 2 implémentations clientes suivantes :

  • FROST-Client : bibliothèque cliente Java pour communiquer avec un serveur SensorThings.
  • Geodan SensorThings .NET SDK : facilite l’ajout du support OGC SensorThings à une application .NET.

Plus d’information sur le github OGC sensorThings https://github.com/opengeospatial/sensorthings

On notera également la plateforme SensorThings SensorUp de SensorUp.com (startup issue de l’Université de Calgary) – cf. https://sensorup.com/platform/ – et la ressource de développement SensorThings API SDK – cf. https://developers.sensorup.com/InteractiveSDK/.

O&M 2.0 (OGC)

Présentation

Le standards OGC Abstract Topic 20 « Observations et mesures (O&M) », développé conjointement à l’OGC et à l’ISO/TC 211, vise à fournir un modèle standard pour représenter et échanger les résultats d’observations. Ce standard a été publiée en septembre 2013 à l’OGC.

Cf. également la page ISO 19156

Le document OGC AS Topic 20 0&M est disponible ici.

Mise en œuvre

Le standard OMXML, développé par l’OGC, est le schéma XML de mise en œuvre du modèle O&M, disponible sous schéma OGC OMXML.

Notes de version

La version actuelle est O&M 2.0. Pour OMXML, la version est également 2.0.

Travaux en cours

Un projet conjoint ISO 19156-1 et OGC de révision de cette norme a démarré mi 2019.

 

NISP – NATO Interoperability Standards & Profiles

Présentation

L’OTAN, par le biais de sa directive sur l’interopérabilité, a reconnu que l’interopérabilité est un élément clé pour réaliser des opérations efficaces et efficientes. L’OTAN interagit avec de nombreuses structures (partenaires de coalition de pays non membres de l’OTAN, ONG et des partenaires industriels). Les normes et profils d’interopérabilité de l’OTAN (NISP) fournissent les orientations et les composants techniques nécessaires pour soutenir la mise en œuvre des projets et la mise en réseau des missions fédérées.

La publication  ADaTP-34 Normes et profils d’interopérabilité OTAN (NISP) STANAG 5524, répertorie les normes de consultation, de commandement et de contrôle (C3) utilisables dans l’OTAN. A noter que ce sont des recommandations de standards pour l’interopérabilité OTAN (mais pas à proprement parler un standard).

 

 

 

AML GS-ESB Gridded Sediment, Environment, Seabed and Beach

Présentation

Cette spécification de produit décrit une modélisation améliorée des paramètres géo-acoustiques contenus dans l’AML ESB, notamment les propriétés géo-acoustiques de la couche sédimentaire sous forme de donnée maillée (X,Y).

Standard de base

Ce standard est un profil de :

Travaux en cours

Ce standard n’a pas été adopté.
Il est prévu une mise à jour des AML pour les adapter au contexte S-100.

Avis technique

S-102 – Spécification de produit pour la bathymétrie surfacique

Présentation

La S-102, développée au sein du S-100WG de l’OHI, à partir du format BAG consiste en la production de MNT pour les INT et les ENC ou tous autres produits S-1xx compatibles.

Standard de base

Ce standard est un profil de :

Notes de version

La version 1.0.0 a été publiée en 2012.
Par rapport à la version 1.0, il est fourni avec des métadonnées supplémentaires (comme l’« epoch », demande de la France).
Cette version a été revue intégralement afin d’assurer la compatibilité avec S-100 v4.0.
Comme toutes les spécifications de produit dérivées de la norme S-100, elle contient un catalogue d’objets, un catalogue de protrayal, des métadonnées et une couche qualité.
L’édition 2.0.0 se sépare complétement du format BAG dont il était la copie dans l’édition 1.0.0. Cette scission permet de faire vivre 2 formats de données qui n’ont pas les mêmes objectifs. L’encodage étant identique (HDF5), il sera possible de convertir le format BAG vers le format S-102 édition 2.0.0.

Travaux en cours

La publication est prévue pour 2019.

Avis technique

S-121 – Spécification de produit pour la délimitation des limites et frontières marines

Présentation

Cette norme est en cours d’élaboration au sein du S-100WG et servira à modéliser les délimitations marines des espaces sous juridiction, mais aussi les surfaces marines dans les domaines administratifs, militaire ou encore de la pêche, au niveau national ou international.
Elle est destinée aux MSDI, ECDIS ou à la déclaration à l’ONU.
Les formats possibles sont décrits en annexe. L’annexe A décrit un format d’encodage texte.

Il n’y a pas d’obligation concernant les formats d’encodage, cependant, on peut citer les cas suivants où la norme préconise des formats :
– S-100 ou S-57 pour les ECDIS
– GML, WMS, WFS, CSW et KML pour la diffusion au public
– S-121 (format d’encodage texte) pour la déclaration à l’ONU

Standard de base

Ce standard est un profil de :

Travaux en cours

La publication est prévue pour 2019.

Avis technique

S-53 – Manuel conjoint OMI/OHI/OMM révisé sur les renseignements sur la sécurité maritime

Présentation

Les renseignements sur la sécurité maritime sont d’une importance primordiale pour tous les navires. Il est donc essentiel d’appliquer des normes communes à la collecte, à la mise en forme et à la diffusion de ces renseignements. Ce n’est qu’à cette condition que les gens de mer pourront être certains de recevoir les renseignements dont ils ont besoin, sous une forme qu’ils comprendront et ce, dans les plus brefs délais.
La résolution A.705(17) de l’OMI, telle que modifiée, intitulée « Diffusion de renseignements sur la sécurité maritime », vise à énoncer la structure, les normes et les méthodes qu’il faudrait adopter pour diffuser et recevoir les renseignements sur la sécurité maritime.
La diffusion doit se faire via les services NAVTEX et SafetyNet uniquement.

Travaux en cours

Les avertissements en mer font l’objet de la norme OHI S-124 qui sera publiée prochainement. A terme, ils seront inclus dans les ENC.

Avis technique

Il est actuellement obligatoire d’utiliser ces recommandations pour la diffusion des avertissements nautiques.

S-122 – Spécification de produit pour les aires marines protégées

Présentation

Il s’agit de la norme sur la diffusion des aires marines protégées au format S-100 développée par le NIPWG.
Cette spécification de produit compatible S-100 vise à la production d’informations superposables à une ENC au format vecteur et conformes à la série de normes ISO 19100 pour l’information géographique.
Comme toutes les spécifications de produit dérivées de la norme S-100, elle contient un catalogue d’objets, un catalogue de protrayal, des métadonnées et une couche qualité.
Un encodage spécifique est défini basé sur S-100 (GML).

Standard de base

Ce standard est un profil de :

Travaux en cours

La version 1.0 est en phase de test.

AML RAL – Routes, Areas and Limits

Présentation

La spécification de produit Routes, zones et limites est conçue pour faciliter l’encodage des éléments AML suivants :

    • Informations aéronautiques – aérodromes/aéroports, espace aérien (contrôlé, militaire, et réglementés)
    • Zones de gestion marine
    • Domaines militaires – zones de danger (sous-marin et de surface), pratiques et exercices (PEXA) (zones de surface et sous-marines), zones de fond sûres, zones d’essai et d’évaluation
    • Zones de patrouille
    • Routes Q-Routes
    • Zones d’accès restreint – épaves historiques, réserves marines, champs de mines et sécurité en mer
    • Voies de transit sous-marines
    • Zones balayées
    • ZEE, limites de pêche, zone contigüe, zone du plateau continental, les lignes de base territoriales droites et les zones maritimes territoriales
    • Points de cheminement, de compte rendu et d’appel – NAVAIDS, points de compte rendu d’hélicoptère, les lieux de rendez-vous et les points de reportage/radio.

L’implémentation se fait au format OHI S-57.

Standard de base

Ce standard est un profil de :

Travaux en cours

Il est prévu une mise à jour des AML pour les adapter au contexte S-100.

Avis technique